Zélie Nguyen

  • NGUYEN_Zelie_Faisans_huile sur toile_73x60cm_2022
Née en 1993 à Strasbourg, Zélie Nguyen vit et travaille à Paris. Après des études de re- cherche en Arts Plastiques à la Sorbonne, elle intègre l’atelier Djamel Tatah aux Beaux-Arts de Paris et obtient son DNSAP en 2021. Elle a également travaillé à l’atelier de lithogra- phie Michael Woolworth où elle a participé à l’impression et l’édition d’un livre d’artiste et d’ estampes en 2021. Actuellement artiste-résidente à la Tour Orion (Collectif diamètre quinze) à Mon- treuil, elle est représentée par la galerie By Lara Sedbon avec qui elle a participé à deux expositions collectives en 2022 au Bastille Design Center, puis en 2023 au Salon Art Genève et Art Paris. Ses peintures empruntent aux miniatures religieuses les motifs et ornements, aux primitifs italiens la représentation des archi- tectures en perspective non linéaire et aux estampes japonaises les surfaces dégradées et les couleurs douces. Elles ouvrent des espaces symboliques, comme les palais de mémoire; des lieux de refuge qui reposent sur une per- ception émotionnelle et subjective des choses. Un monde où s’est progressivement substituée la présence animale à celle de l’homme, l’oc- cupant d’une façon énigmatique et flottante.


PROJET POUR LA RÉSIDENCE

Le cadre proposé par la résidence Saint-Ange représenterait un véritable tremplin dans mon début de carrière artistique, et m’ offrirait l’opportunité de travailler dans des conditions optimales et de nourrir des échanges artistiques et intellectuels stimulants.
Les espaces que je construis dans mes tableaux multiplient les points de vue et jouent sur différents types de perspectives et de perceptions. J’aime créer des liens et des ruptures entre les tableaux en travaillant par série d’oeuvres reliées par des com- positions ou des lignes de fuite communes.
Ces lieux inventés que je représente, sont les fragments d’un monde imaginaire mais cohérent, à arpenter en surface et en profondeur.
Dans le cadre de la résidence Saint Ange, je voudrais réaliser une série d’œuvres qui explore- rait une série d’antagonismes entre une linéarité radicale de représentation et une profondeur de champ toujours repoussée, des motifs répétés qui entreraient en tension avec des surfaces modelées et organiques. La montagne est un motif récurrent de mon travail, puisée dans l’estampe japonaise ou les planches d’étude du naturaliste Humboldt, sa représentation offre un vocabulaire plastique infini et repousse l’horizon toujours plus loin; Le site de la résidence offre une vue imprenable sur la vallée de Grenoble et inviter à embrasser l’horizon le plus largement possible, offrant à l’oeil d’infinis détails
à saisir. Je suis sûre que cela me donnera une ma- tière précieuse pour investiguer dans le sens d’un contraste entre un horizon infini truffé de détails et une planéité ornementale radicale.

NGUYEN_Zelie_Ils se penchent comme ça toujours, dip- tyque, huile sur toile, 308 x 114 cm, 2021

Ils se penchent comme ça toujours
Diptyque, huile sur toile, 308 x 114 cm, 2021.

NGUYEN_Zelie_Faisans_huile sur toile_73x60cm_2022

Faisans
Huile sur toile, 73 x 60 cm, 2022.

DANS L'ATELIER DE ZÉlie NGUYEN

RÉSIDENCE

En résidence de février à avril 2024