Clément BAGOT

photo © Philibert Tapissier

(France)
En résidence de
Septembre à Novembre 2017

 

Les dessins de Clément Bagot se situent à la limite entre abstraction et figuration. Le morcellement de leur maillage graphique est si intense que l’on ne sait plus s’il donne corps à la surface du papier ou s’il la désagrège. Cette forme ambiguë de territoire apparaît aussi dans ses sculptures charpentées et fragiles, ancrées et flottantes. Elles évoquent une configuration spatiale à la fois discontinue et liée. Comme avec les dessins, on se confronte à un espace minutieusement défini et impossible à saisir. Un paradoxe dynamique qui fixe l’attention et renvoie à notre être-là. La légèreté de ces architectures rappelle les bricolages précaires de l’enfance. Enfermées dans des boites, destinées à durer et d’une précision chirurgicale, elles sont cependant soumises aux lois de l’analyse et de la mesure. La présence d’instruments de géomètre dans les œuvres évoque une volonté démiurgique que contrecarre une conscience de la finitude. Sises dans cette tension, les architectures de Clément bagot contiennent des possibilités qu’il souhaite déployer à plus grande échelle, sous la forme d’installations, pour qu’elles fassent corps avec le spectateur. M. Pilven

Pour plus d’information : www.evahober.com

Plus de détails sur sa résidence à Saint Ange : le blog des artistes

 

x



Les commentaires sont fermés.