Hors les murs : les actualités de Guillaume Talbi

Duo show avec Christophe Robe

« Entre Deux »

Deuxième de la saison 2019-2020, l’exposition que consacre la Chapelle de la Visitation à Christophe Robe et à Guillaume Talbi s’inscrit dans le cadre de la programmation annuelle placée sous le label « La peinture, un médium pluriel ». Si cette dernière vise à mettre en exergue un moyen d’expression qui connaît depuis quelques années un certain revival, elle s’applique surtout à faire état de la richesse plastique de l’usage qu’en font les artistes, qu’ils soient peintres et/ou sculpteurs. L’idée de cette exposition est notamment de faire valoir que le médium pictural est proprement multifonction, qu’il est utilisé en surface comme en volume et qu’il permet aux artistes de jouer et de déjouer les attendus qui, ordinairement, le spécifient.

Philippe Piguet, commissaire chargé des expositions de la Chapelle de la Visitation, Espace d’art contemporain


Vernissage : jeudi 16 janvier 2020 à partir de 18h30 en présence des artistes Exposition visible du 17 janvier au 14 mars 2020

Lieu : Chapelle de la Visitation – 25, rue des Granges – 74200 Thonon-les-Bains

https://www.thononlesbains.com/fr//agenda/1/5384740-exposition-christophe-robe-guillaume-talbi.html

Vue de l’exposition « Sculpture Fraîche », ciment, encre, peinture, ESAD Grenoble, 2018
© Philibert Tapissier
La collection « Sculpture Fraîche » a été réalisée en 2018 avec le soutien de Colette Tornier à la Résidence Saint-Ange à Seyssins, Grenoble.

L’installation « Sculpture Fraîche » sera mise en dialogue avec une série de dessins à l’encre, crée en 2015 à Shanghai, Chine.

« Avec l’art de Guillaume Talbi, votre œil sera transporté dans un flot d’expériences sensorielles. Entre jeu de transparences et subtiles brillances, ou recouvrement total pour ne laisser entrevoir la couleur que dans les interstices de la matière, ses sculptures révèlent chacune des techniques propres et un savoir-faire remarquable. Dans tous les cas, toutes ses réalisations laissent deviner l’ouverture à des expérimentations effectuées originellement en Chine, puis développées, ici et là, au fil du temps »



Les commentaires sont fermés.