IO BURGARD

RÉSIDENCE

Lauréate 2020, en résidence de février à avril 2021

Née en 1987, vit et travaille à Paris et St Denis. Représentée par la galerie Maïa Muller. L’espace du dessin, c’est pour l’artiste celui où l’imagination ne connaît pas de limite, où tous les plans, même les plus fantaisistes, sont possibles, envisageables et désirés. Il y a chez Io Burgard cette envie de faire sortir ces fantasmes du papier pour les faire exister dans le monde réel, comme une invitation discrète mais obstinée à ce que tous lesméandres de son imaginaire puissent trouver une matérialisation concrète. Le dessin donne une première forme de projection et offre une toile de fond pour échafauder des mécanismes. Il en sort une substance, elle s’incarne dans le réel invitant la fiction dans le champ du possible. Les motifs de portes, de ponts, récurrents dans le travail, symbolisent ce passage d’un état à un autre, d’une fonction à une autre, d’une forme à une autre, et rendent palpable la dynamique de la pensée. Son travail de dessin associe des motifs abstraits et figuratifs, autant de formes énigmatiques qui ont un lien non seulement avec le corps mais aussi avec des mécanismes à l’aspect rudimentaire, comme autant d’outils qui viendraient soutenir et approfondir le travail de la main. Le mouvement, la chute, la pesanteur, tous ces éléments suggèrent en effet le corps, un corps souvent élastique, parfois érotique, un corps étirable, modifiable, en mutation constante, qui vient révéler chez l’artiste une réjouissante plasticité des formes autant que des idées.